Au cours des 3 ans de formation, les élèves passent un examen CAP agent de prévention et médiation en fin de première bac pro.

 

 

Description métier 

  L’agent de prévention et de médiation - APM - est un spécialiste de l’intervention sociale de terrain. Il opère de façon préventive lorsqu’un conflit menace dans un espace public ou privé : voies publiques, centres commerciaux, transports en commun.

  Il assure d’abord une présence. Il crée une ambiance propice aux relations entre individus ou groupes et favorise ainsi la sécurité de tous.

 Il circule le plus souvent avec un collègue et déambule au contact immédiat des usagers d’un service public ou des clients dans une galerie marchande, par exemple.

  En médiation préventive, il doit savoir discerner les signes annonciateurs d’un conflit, enclencher un contact verbal avec les personnes concernées.

                                                         

  Au quotidien, il entretient par son comportement un climat positif. En situation de conflit ou d’incident, il désamorce la tension par la parole et la gestuelle, calme les protagonistes, leur adresse un message clair et convaincant.

 En cas de besoin il doit assurer sa propre sécurité et celle de son équipe, et passer le relais au service de sécurité compétent.

 Il participe aussi à des actions ponctuelles de promotion de la médiation sociale. Il doit savoir présenter ses missions, celles de sa structure (mairie, école, association, service de sécurité, club…) et les services qu’elle propose.

  Il rend compte tous les jours de son activité à son responsable, oralement ou par écrit. Ses horaires sont variables en fonction du terrain, des circonstances et de l’organisme qui l’emploie. Des missions de nuit ou le week-end ne sont pas rares.

  Il travaille en équipe, dans des situations difficiles et stressantes. Parfois confronté à la violence, il doit faire preuve de calme et d’une grande maîtrise de soi.

  Ses déplacements locaux (commune et quartier) sont constants, car il doit se montrer. Il est placé sous la responsabilité d’un dirigeant d’association, d’institution ou d’un fonctionnaire de police.

 Le port d’un uniforme  est parfois de mise. Son statut de salarié dépend de la nature de la collectivité ou de l’entreprise pour laquelle il opère.